Aperçu sur la géologie du NW du Vietnam.

 

Petit guide d’excursion pour l’itinéraire Hanoi, Son La, Dien Bien, Laichau, Sapa, Lao-Cai, Hanoi.

 

Claude Lepvrier

  retour aux articles

La région visitée concerne des terrains variés, aussi bien sédimentaires, magmatiques que métamorphiques, avec des âges allant du Paléozoïque au Mésozoïque (Trias, Crétacé). Le Cénozoïque est représenté par des granites comme le Phang Si Pan ( Paléogène) et par des conglomérats néogènes localisés le long du Fleuve Rouge. Mais surtout la région est le site de tectoniques superposées du Trias( événements indosiniens vers 250 millions d’années) et de l’Oligo-Miocène en passant par des événements jurassico-crétacés. Les premiers résultent de processus de collision de microblocs issus du Gondwana (bloc Indochine, Chine du Sud) après fermeture de branches de la paléothétys. Les plus récents sont la conséquence de la collision de l’Inde avec l’Asie ( il y a 45 millions d’années ) qui a engendré l’échappement de la péninsule indochinoise, ce dont témoigne le décrochement dit faille du Fleuve Rouge. Les événements mésozoïques qui ne font généralement que rejouer les structures décrochantes du Trias, sont plus énigmatiques. Aussi bien la tectonique indosinienne que la tectonique alpine se caractérisent par l’existence de déformations ductiles avec métamorphisme, localisées dans des couloirs décrochants de direction NW-SE. C’est un trait important des chaînes du Vietnam, en particulier la chaîne triasique de Truong Son ( Cordillère annamitique) qui se développe depuis Son La jusqu’à Da Nang dans le centre du Vietnam et qui comporte de telles zones de cisaillements dextres, entre lesquelles la déformation est moindre. C’est bien sûr le cas pour la zone du fleuve Rouge, marquée par une déformation ductile sénestre (le jeu actuel est dextre). A cause de ce métamorphisme les gneiss du Fleuve Rouge ont été réputés d’âge archéen; en fait les âges du métamorphisme sont bien tertiaires même si quelques zircons permettent d’évoquer un protolithe protérozoïque.

Le circuit de Hanoi à Son La, Dien Bien, Laichau, Sapa, Lao Cai.

Route en direction de Hoa Binh, site du barrage sur Song Da (Rivière Noire); nouveau barrage à l’étude.

·     De Mai Chau vers Son La.

Sur ce trajet on rencontre fondamentalement des terrains carbonatés d’âge triasique (Trias moyen) non métamorphique aux dépens des quels s’est développé un karst. Mai Chau est installé au milieu de ce karst dont on saisit une belle vue en surplomb à partir de la route qui mène à Moc Chau. Les calcaires sont plissés avec quelque fois un développement de schistosité de plan axial. Sur le trajet nombreux représentants de la population méo; en arrivant vers le « plateau de Moc Chau » plantations de thé. A partir de Moc Chau et vers Yien Chau, la route s’engage dans un couloir étroit de terrains rouges continentaux d’âge crétacé supérieur dont on voit au sortir de Moc Chau les niveaux de base conglomératiques (mais le contact de base n’est pas visible). La tectonique dans ce secteur est une tectonique tertiaire ( en tout cas post crétacé sup) dans la mesure ou les formations crétacées sont chevauchées sur leurs deux bords N et S par des terrains du Trias moyen et forment en quelque sorte un synclinal pincé. C’est dans ce secteur de Song Da que furent décrites les nappes de la Rivière Noire par Deprat (géologue réhabilité récemment après qu’il fut dans les années 20 accusé de faux paléontologiques); pour autant l’existence de nappes n’a pas été formellement reconnue par les études récentes. Mais la région est aussi représentative d’une tectonique triasique dite généralement indosinienne comme en atteste la discordance des terrains rouges sur des séries triasiques (Trias inférieur à moyen), notamment représentées par des roches volcaniques foliées et affectées par un métamorphisme de faciès schistes verts. Cette discordance est visible au N de Son La vers Song Da (voir coupes). Cette tectonique indosinienne prend plus au S (vers Song Ma) l’aspect de grandes zones de cisaillement dextres de direction NW-SE comme il en existe d’autres dans la chaîne de Truong Son ( ex chaîne annamitique); le métamorphisme de faciès schistes verts à amphibolite  y est daté à 250 millions d’années ( limite permo-Trias). On aurait donc en fait plusieurs épisodes de tectonique indosinienne, l’un vers 250 millions d’années (Ma), l’autre vers 200Ma.

C’est dans la zone de Song Ma ( au S de Son La aux abords de la frontière avec le Laos) qu’existent des roches basiques et ultrabasiques (de caractère ophiolitique) qui pourraient correspondre à la suture d’une branche de la paléothétys, mais les roches ne sont pas datées et la suture pourrit être plus ancienne quoique remobilisée à l’indosinien. L’ensemble évoque un contexte d’arc insulaire avec outre des séries de métagreywackes, des pélites et des complexes granitiques.

Son La est au coeur de la région peuplée par les Thai avec leur jolis corsages et les petits chignons droits au sommet de la tête; nombreux autres villages en allant vers Dien Bien avec aussi nombreux représentants de H’Mongs (bleus, colorés etc...). Superbes rencontres de groupes de minorités sur la route.

·     La faille de Dien Bien Phu.

L’activité actuelle de cette faille que l’on suit de Dien Bien à Laichau est clairement reconnaissable dans la morphologie. Le jeu actuel est sénestre. Le bassin de Dien Bien est considéré comme un petit pull-apart. Des grabens en « pull-apart » s’ouvrent le long de zones de cisaillement, à la faveur  de failles extensives associées. Ces dépressions se traduisent à l’échelle régionale par des bassins de sédimentation losangiques (rhomb basins).

. A la sortie N de Dien Bien les roches encaissantes sont du Trias fossilifère. Au long de la faille elle même on trouve souvent des roches sombres pulvérulentes, de type mylonite froide.

On quitte la faille pour aller vers Phong To. Affleurent en particulier des marbres ou des calcschistes recouverts en discordance par des couches rouges (continentales détritiques) ce qui traduirait encore l’existence dans ce secteur de la tectonique indosinienne.

·     La faille du Fleuve Rouge; RRF (red river fault).

Il s’agit d’une faille active à jeu dextre (minimum 3 à 7 mm par an), avec composante normale (transtension) mais qui fait suite à un mouvement sénestre à l’Oligo-Miocène. Cette zone de cisaillement sénestre (voir la foliation subverticale et les linéations d’étirement hz) a fonctionné de l’Oligocène au Miocène (de 30 à 15 millions d’années ), période pendant laquelle s’ouvre la mer de Chine du Sud. Le métamorphisme associé est de faciès amphibolite (700°C, 6Kbar).

Pour certains c’est la seule structure alors active considérée comme d’échelle lithosphérique (donc comme l’équivalent d’une transformante) et l’Indochine s’est comportée comme un bloc rigide par rapport au bloc de Chine du Sud. L’ampleur du coulissage en considérant un fonctionnement sur 20 millions d’années (Ma) et une vitesse de 3,5cm/an est estimée à 700+- 200km (selon Tapponnier). C’est à cet ordre de grandeur qu’on arrive en considérant différents marqueurs connus de la Chine (Yunnan) au Vietnam ou bien l’expansion océanique en mer de Chine du Sud.

Pour d’autres, la déformation est plus large avec en particulier l’existence de dômes extensifs du même âge, connus vers Thanh Hoa-Vinh (Bu Khang); les terrains exhumés comportent des rubis et des roches à disthène. Des dômes sont également reconnaissables de part et d’autre de la Rivière Rouge: le massif de Posen (recoupé de Sapa à Lao Cai) et celui du Day Nui Con Voi (la montagne à dos d’éléphant) compris entre la Rivière Rouge (Song Hong) et Song Chay. Pour ces auteurs la faille serait seulement crustale et s’enracinerait sur un niveau de décollement dans la croûte. Des roches de HP jusque là réputées anciennes pourraient être tertiaires comme dans le Bu Khang. Des rubis sont aussi exploités à Luc Yen.

·     De Bien Lu à Sapa et Lao Cai.

De Bien Lu à Sapa et en descendant vers Lao Cai, on recoupe d’abord un massif granitique plus ou moins déformé d’âge tertiaire, le Phang Si Pan, puis des gneiss avec leur couverture de micaschistes et de marbres (Sapa). Le granite de Po Sen plus ou moins gneissifié, avec une foliation subverticale et des zones de cisaillement localisées qui traduisent des mouvements décrochants sénestres avec composante inverse, vient chevaucher (foliation subplate) les marbres de Sapa (en transpression). Voir coupe et paysage.

·     De Lao Cai vers Hanoi.

La coupe du Con Voi montre une structure en dôme faite de gneiss, micaschistes à sillimanite- grenat, pegmatites, amphibolites, marbres. Les jeux décrochants ductiles sénestres sont visibles des deux côtés du dôme. La route vers Hanoi traverse le dôme puis suit sa bordure nord.

Le caractère actif de la faille du Fleuve Rouge est bien inscrit dans la topographie.

                                                               

Copyright © 2007. Mike Ducroz. Tous droits réservés sur les photos.